Commentaires : 163
  • #163

    Olivier R (samedi, 10 septembre 2016 15:45)

    Bonjour,

    Avant de débattre sur le bien fondé ou non de "LINKY", il faut préciser quelques points:
    - les sites internet mentionnés dans le message précédent racontent n'importe quoi, par exemple:
    - On pourra connaître le nombre de personnes dans le logement, couper à distance l'élec sur tel ou tel appareil, etc... etc ... C'est tout bonnement impossible, sauf à installer des appareils spécifiques (pour les coupures), donc avec l'accord du client. Mais LINKY seul ne peut pas...
    - LINKY produit des champs ElectroMagnétiques (EM) dangereux: Les seuls champs EM produits par LINKY sont liés aux CPL (courants porteurs de ligne) permettant au compteur de communiquer avec le concentrateur ERDF situé à l'extérieur du logement. Ces CPL fonctionnement à environ 70kHz. Les niveaux de CEM rayonnés par ces CPL sont extrêmement faibles.
    A côté, les rayonnements de nos appareils de la maison sont très supérieurs, et éventuellement à des fréquences potentiellement plus dangereuses:
    - 50 Hz: on en a partout, avec CPL ou pas dessus... Je ne vous parle même pas de ceux qui habitent à proximité des lignes haute tension!
    - Les CPL de nos box internet, fonctionnant en permanence (ou presque) à quelques MHz (contrairement à Linky fonctionnant à quelques kHz, et uniquement de temps en temps, car la communication n'est que périodique).
    - Nos fours µ-ondes qui fuient tout le temps (2.45GHz)
    - Nos ordinateurs avec leur WIFI : 2 à 5GHz environ
    - Nos téléphones sans fil DECT de la maison
    - et pour finir le summum, nos téléphones GSM/UMTS/LTE (ou 2G/3G/4G), qui rayonnent des CEM très supérieurs au reste, de 700MHz à 2600MHz environ.

    Bref, je ne sais pas dire si le CPL de LINKY est dangereux ou pas, mais si c'est le cas, alors il faut arrêter tous nos autres appareils qui sont bien pire...

    Un point qui n'est que très rarement abordé au sujet de LINKY: un des intérêt de LINKY est de facturer plus au consommateur... En effet, ce nouveau compteur permettra de connaitre la vrai consommation (en kVA) et non ce que relèvent nos compteurs actuels (en kW). Donc sans rien changer chez nous, on constatera une augmentation de notre consommation, et donc de la facture.

    Par ailleurs, il sera bientôt possible de demander à l'ANFR de réaliser des mesures de CEM émis par LINKY dans nos habitations. Cela permettra de constater que le CEM émis par LINKY est très faible (bien plus que tout ce que j'ai cité plus haut). Le but des mesures de l'ANFR, qui seront gratuites, est justement de prouver que les CEM sont quasi nuls autour des LINKY.

    Voilà quelques éléments afin de débattre si nécessaire en toute connaissance de cause.
    A+

  • #162

    Pinsaguel Autrement (dimanche, 04 septembre 2016 10:26)

    Bonjour Monsieur ROUCH,
    Après quelques congés d'été bien mérités, Pinsaguel Autrement revient vers vous...
    Nous sommes, comme tout un chacun, sensibles à ce sujet mais j'avoue que ce débat n'a pas encore été soulevé ni par l'association ni par la commune, du moins pas en la présence des conseillers municipaux de l'opposition.
    Nous ne manquerons pas de revenir vers vous si tel est le cas...

  • #161

    Rouch (jeudi, 18 août 2016 10:51)

    Bonjour,
    de plus en plus de communes (237) refusent l' installation des compteurs "LINKY",
    je voudrais savoir si un débat a été instauré pour Pinsaguel.
    des liens inintéressants:
    http://refus.linky.gazpar.free.fr/
    http://www.santepublique-editions.fr/


  • #160

    Olivier R (dimanche, 03 janvier 2016 14:19)

    Bonjour et bonané à tous,

    Pour redémarrer cette année, voici ma contribution au message de Frédéric auquel j'adhère totalement.

    En vouloir aux écolos plus qu'à tous les autres, cela peut paraître injuste vis-à-vis des autres mouvements politiques, mais en même temps compréhensible.
    En effet, nos ennemis ou adversaires ne nous déçoivent jamais. Seuls nos amis ou au moins ceux qui nous semblent être les porteurs d'avenir peuvent nous décevoir. Je suis également souvent déçu par les attitudes/paroles/actes de certains élus écolos. Mais les hommes/femmes politiques écolos sont avant tout des hommes et femmes. A ce titre, ils ne sont pas mieux que dans les autres mouvements, il y en a des biens et des moins biens.
    Je n'en reste pas moins convaincu que les fondamentaux de l'écologie ne se retrouvent pas ou peu dans les autres partis politiques. Il y a bien un peu de « greenwashing » dans tous les partis productivistes (droite ou gauche), mais cela n'est que de la communication.

    Concernant l'essor démographique que traverse notre région, c'est un argument qu'avancent tous les promoteurs et élus pour justifier le bétonnage à tout va. Mais en entendant cela on a l'impression que cet essor (environ 15000 personnes de plus par an sur la métropole Toulousaine) est une génération spontanée ou une migration incontrôlée. Or il n'en est rien évidemment, il s'agit des conséquences directes de la politique industrielle et d'aménagement du territoire de notre pays.
    En admettant même que l'arrivée de ces nouveaux habitants soient inévitable, il faut alors construire des logements pour les accueillir, bien sûr, mais pas n'importe où et n'importe comment.

    Le conseil de développement de Toulouse métropole (1) propose notamment de densifier les zones déjà urbanisées ET de protéger les zones agricoles et naturelles, les deux n'étant pas incompatibles.

    Je vous propose quelques liens ci-après (dont le texte du CODEV) pour constater que la défense des terres agricoles est possible tout en construisant des logements, avec quelques exemples intéressants d'utilisation des terres agricoles périurbaines. Il faut donc continuer la lutte avant qu'il ne soit trop tard.

    Cordialement,
    Olivier


    (1) http://codev-toulouse.org/documents/680311/681451/Plaquette+Terres+Fertiles/b616a0e5-66f2-4ccb-b0cc-ba99ed867d0e

    http://www.toulouse.fr/web/videos/-/-borde-bio-de-la-campagne-en-ville

    http://www.quint-fonsegrives.fr/La-ferme-de-Salsas-le-partenariat

    http://www.terredeliens.org/les-jardins-du-girou

  • #159

    Frédéric Phil (mercredi, 23 décembre 2015 12:23)

    Bonjour Marie,

    Je veux apporter une "petite" défense aux "écolos" en précisant qu'ils alertent les citoyens depuis des décennies (rappelez vous René Dumond) sur notre société consumériste qui détruit inexorablement notre petit et bel oasis qu'est notre Terre.
    Malheureusement, ce discours n'est pas entendu d'une part parce qu'il est très dérangeant en remettant fondamentalement en cause notre mode de vie prédateur et d'autre part parce qu'il est trop souvent mis en sourdine au profit de problèmes de société (mariage homo, drot de vote des étrangers); problèmes qui devraient être portés par d'autres partis politiques (qu'on soit pour ou contre n'est pas le problème).
    Concernant l'urbanisme et au delà des règles juridico-administratives très complexes (et donc potentiellement décourageantes pour les citoyens curieux), il faut savoir que de plus en plus d'urbanistes/architectes travaillent sur des projets excluant totalement l'utilisation des terres agricoles, les jardins et autres espaces verts.
    Je l'évoquais pas plus tard d'hier avec un de ces architectes hyper motivés)
    le principe est de construire sur des friches industrielles, des anciens parkings, des anciens logements et aussi en transformant/réhabilitant à faible coût en logements des bureaux non utilisés (Paris est un bel exemple).
    Ces gisements d'espaces sont très importants et permettront à l'avenir de loger cette démographie que nous avons beaucoup de mal à maîtriser.
    Regarder par exemple, comment les américains remodèlent actuellement et totalement la ville de Détroit qui fut la ville industrielle par excellence avant qu'elle fasse faillite.
    En conclusion:
    1) si on va inexorablement dans le mur, le reprocher aux écolos est trop facile lorsque les citoyens sont dans le déni (de celui qui ne veut pas affronter la réalité) et qu'ils continuent à voter pour les partis responsables de la situation actuelle.
    2) On peut toutefois être optimiste quant à la nouvelle génération d'urbanistes et architectes qui oeuvrent pour trouver des solutions novatrices permettant de préserver notre bien commun que sont les terres nourricières.
    Bien à vous

  • #158

    Marie (mardi, 22 décembre 2015 15:36)

    Bonjour,
    Je ne suis pas assez informée pour savoir si Borde blanche doit être urbanisé ou non, mais il est cependant nécessaire de construire quand on connait l'importance de l'essor démographique que traverse notre région. Mes propos ne voulaient aucunement protéger les instances politiques de droite dans ce domaine. Ils ont eux aussi proportionnellement leurs responsabilités liées à celles de la gauche.
    Cela étant, les trop rares voix écologistes semblent appartenir à cette seule gauche, ce qui leur donne tout de même, une responsabilité supplémentaire en matière de construction et de préservation des terres agricoles. Peut être à ce sujet, serait il bon d'ailleurs de quitter ces clivages politiques définitivement afin que tout un chacun puisse enfin y trouver sa place ? cela serait certainement une bonne chose pour ces mouvements écolos qui n'ont de cesse de trahir leur électorat en leur faisant croire qu'ils sont libres de tout stratagème mais dont les combines reprennent inexorablement tous les lendemains de scrutin!
    Mais au fait, le veulent ils vraiment ?
    Je retrouve souvent dans ce site (bien conçu et courageux) le terme "bien vivre" à Pinsaguel mais tout le monde où qu'il vive, désire cela. Je reste cependant persuadée que nous devrons construire quoiqu'il arrive par nécessité, avec mesure et intelligence. Constructions qui devront être effectuées en prenant en compte les paramètres de l'emploi de proximité, des transports urbains, des routes, des crèches trop rares dans nos communes, des espaces verts etc. ...
    Le véritable challenge à relever pour les 20/30 prochaines années sera donc de conjuguer nos besoins en logements dans le respect d'une vie harmonieuse avec la nécessité impérieuse de préserver nos terres agricoles et de les cultiver très loin de cette forme intensive malheureusement trop répandue de nos jours.
    Nos dirigeants se doivent d'intervenir rapidement dans ce "bon sens" en luttant à la fois contre les enrichissements personnels et les ambitions humaines démesurées. Malheureusement cette partition ne sera pas facile à jouer et s'il n'y a pas une prise de conscience rapide de chacun, c'est malheureusement contraints et au pied du mur que nous serons obligés de nous adapter. Ceci est bien sur un constat personnel .
    Je vous souhaite de bonne fêtes de fin d'année ainsi qu'à tous les membres de Pinsaguel Autrement.

  • #157

    Olivier R (samedi, 19 décembre 2015 19:09)

    Bonjour Marie (et les autres),

    Désolé pour cette réponse un peu tardive, j'ai eu peu de temps ces derniers jours.
    Tout d'abord, je voudrai vous remercier pour votre intervention. Ce forum est un lieu d'échange pour les Pinsaguélois, le seul à ma connaissance, et malheureusement très peu d'entre eux y participent.
    A force d'échanger et de n'avoir que très peu de contradicteur, on pourrait croire que tout le monde se fout de notre village, ou que tout le monde pense comme nous, ce qui est peu probable...

    Concernant mon message à Bernard et votre intervention:
    Si vous avez compris de mon message que je minimisais la responsabilité des élus de gauche concernant la politique d'urbanisme de la CAM et de la région MP, je crois que je me suis très mal exprimé.
    Les élus de gauche étant ultra majoritaires à la CAM et à la région, leur responsabilité est évidente. Nous sommes d'accord la dessus.
    Cependant, être ultra minoritaire ne retire en rien la responsabilité des quelques élus de droite lorsqu'ils sont d'accord avec la majorité.
    Dans le CR de la CAM que vous citez, vous constaterez que dans les 6 élus de droite (DVD/LR/UDI), 2 étaient absents et n'ont pas donné pouvoir de vote, et 4 ont votés POUR le PLU, comme tout le monde (sauf les 3 élus que vous avez cités).

    Au sein du SMEAT, les élus étaient tous de gauches il y a peu de temps. Ils sont désormais majoritairement de droite. Avez-vous constaté un changement d'orientation de la politique du SMEAT en faveur de la défense des terres agricoles? Evidemment non, bien au contraire...

    Donc non, je n'ignore pas que les élus de gauche sont nombreux et responsable du bétonnage. Mais je n’ignore pas non plus, que ceux de droite font pareil.
    C'est en ce sens que j’interpellais "Bernard" concernant les contradictions de son message.

    J'aimerai connaitre votre point de vue sur ce que je viens d'écrire.
    Mais si vous ne souhaitez pas répondre, je vous propose de débattre sur ce même sujet en mettant de côté le clivage gauche/droite totalement hors sol.
    Doit-on accepter que nos élus (commune, CAM, SMEAT, région ...) bétonnent les 70 hectares de Bordes Blanches, alors que ces terres pourraient être source d'emploi locaux dans l'agriculture nourricière, sources de richesses sociales et environnementales. Comment comprendre ce bétonnage (tout comme les 200 à 300 hectares bétonnés chaque années sur Toulouse Métropole) après la prise de conscience et l'accord de la COP21 il y a quelques jours?

    En espérant susciter le débat parmi d'autres Pinsaguélois.
    Cordialement,
    Olivier

  • #156

    BERNARD (samedi, 19 décembre 2015 10:44)

    Bonjour,
    Merci Marie pour votre apport qui va m’éviter de longues et fastidieuses recherches. Je rajouterai simplement, que depuis les élections municipales de 2014, les représentations à la CAM sont les suivantes :
    89 % des conseillers représentent 68.7 % d’électeurs de Gauche et 11 % des conseillers représentent 31.3 % des électeurs de droite.
    A bientôt.

  • #155

    Marie (mardi, 15 décembre 2015 17:59)

    bonjour,
    d'habitude je ne fais que lire ce forum mais la je suis obligée de réagir. Monsieur Olivier R peut être ne le savez vous pas mais quasiment tous les maires de la région sont de gauche. Soit des divers gauche, soit PS soit union de la gauche. Aussi, je ne peux vous laisser dire que les élus LR de la CAM ont toujours soutenu les projets de construction puisque si vous prenez le temps de détailler quelque peu la liste des élus de la CAM elle est essentiellement formée d'élus de gauche et de peut être quelques centristes (UDI) comme Monsieur SOTTIL et monsieur GAUTHIER (absent ce jour là) ! Bien que personnellement je n'ai rien contre les partis de gauche, il faut tout de même rendre à César ce qui lui appartient. D'ailleurs pour preuve en référence je vous invite à télécharger le CR du 28/10/2014 pour le vote du PLU de Pinsaguel et vous constaterez que ce dernier a été adopté a la majorité moins une voix (Monsieur MESPLES de EAUNES ) et deux abstentions des élues écologistes mesdames RENAUX et SEYTEL qui malgré leur position politique avérée n'ont même pas daignées voter contre ce PLU non plus ! Comme quoi, même la position des écologistes est parfois bien difficile à situer. La dernière rétractation de la liste ONESTA lors des dernières régionales en est d'ailleurs la preuve absolue.
    Cordialement
    Marie

  • #154

    Olivier R (dimanche, 13 décembre 2015 18:26)

    Bonjour Bernard,

    Autant j'apprécie vos nombreux messages, toujours très riches et précis, vos points de vue sur le bétonnage des terres agricoles notamment, autant je ne vous suis plus concernant le candidat LR aux élections régionales. Le candidat ne me pose pas de pb, c'est son attachement au parti LR qui ne passe pas dans la mesure où ce même parti a toujours soutenu les projets de bétonnage un peu partout en France, et notamment ceux de Jordanis/La Levrère et Bordes Blanches à Pinsaguel en particulier. Je pense notamment à tous les élus locaux LR (ou UMP) de la CAM par exemple qui ont votés pour les idées contre lesquelles vous vous opposez comme nous (voir votes de la CAM concernant les modifications de PLU, dont celui de Pinsaguel).
    Cordialement,

  • #153

    Pinsaguel Autrement (samedi, 12 décembre 2015 14:49)

    Bonjour Bernard
    Vous nous pardonnerez d'avoir quelque peu différé votre message car nous avions quelques nouveaux éléments importants en préparation et nous désirions être certains de nos sources avant de les communiquer.
    Nous prenons note de votre engagement auprès de monsieur REYNIE pour les régionales, mais comme vous le savez, l'association Pinsaguel Autrement est engagée uniquement pour son village indépendamment de tout parti politique. Vous comprendrez donc aisément notre neutralité dans ce domaine.
    En ce qui concerne l'agenda 21, il est évident que toutes les strates dirigeantes de notre pays attendent avec impatience le résultat de la COP 21 avec les engagements écologistes qui en découleront. Nous espérons bien évidemment que la prise de conscience soit réelle et qu'elle permette enfin des dialogues soutenus au sein de la commune.
    Souhaitons seulement que ces engagements soient obligatoires et incontournables pour les pays participants et non un engagement simplement théorique...
    En ce qui concerne notre cher Pinsaguel, certains éléments essentiels évoluent. Suite à une réunion organisée par monsieur le Maire sur le thème de l'Urbanisme avec nos trois conseillers de l'opposition, il semblerait qu'un désaccord majeur soit intervenu dernièrement entre la CAM et le SMEAT. Notre commune en serait une des principales raisons. En clair et pour faire court :
    Le projet de contrat d'axe qui prévoyait la gare SNCF à Pinsaguel est définitivement abandonné pour raisons financières. Cependant, malgré ce fait important le SMEAT a décidé de maintenir Pinsaguel en statut de "ville intense" sur le nouveau SCOT qui sera voté en 2017 ! Imaginez notre future urbanisation dans les prochaines années sans aucun développement de transports urbains ni de routes adaptées ! Une vraie hérésie !
    Notre maire a décidé de réagir et de s'opposer à cette décision inadmissible. Des études stratégiques seront donc élaborées pour tenter de lutter contre cette décision. Pour votre information, nos conseillers de l'opposition viennent de recevoir une convocation au Prochain conseil municipal qui aura lieu le 21/12/2015 à 18 h 00. A l'ordre du jour se trouve une délibération qui interviendrait sur une éventuelle sortie de la CAM du SMEAT ! Nous vous conseillons, à ce titre, d'être présents !

  • #152

    BERNARD (mercredi, 02 décembre 2015 11:53)

    Notre Maire, par un courrier récent aux accents patriotiques suite aux événements, nous exhorte à faire vivre nos valeurs républicaines. Que ne le fait-il lui-même ? En redonnant la parole à son opposition, en respectant la démocratie en particulier, la concertation et la participation de la population aux décisions sur l’organisation du territoire, prônée par l’Agenda 21, texte des accords ratifiés par la France, qu’il met en avant pour justifier ses actes. Notre Maire n’informe même plus les habitants de Pinsaguel puisque le site de la Mairie ne comporte plus les Compte Rendu des séances du Conseil Municipal de 2015, pas plus que des informations concernant les travaux des différentes commissions de la CAM qui nous impacteront fatalement, ni les prévisions de dépenses et financement du Château Bertier, dont certains semblent déjà envisager sereinement l’usage et la jouissance. Habitants de Pinsaguel, ce Château est votre bien, en serez-vous chassés pour que quelques-uns se prélassent à vos frais dans des hamacs à la couleur des Châteaux de France ?
    Monsieur le Maire a raison sur un point : Les forces du mal vont reculer. Elles vont perdre. Elles perdent toujours. Le patriotisme se réveille et le jugement est sévère pour les responsables en place.
    LA COP 21, L’AGENDA 21, LA COMMUNAUTE D’AGGLOMERATION DU MURETIN (CAM) ET PINSAGUEL.
    Avec la COP 21, la France va prendre des engagements de réduction des émissions de gaz à effet de serre, en particulier, du CO².
    Nous devrons retrouver ces engagements déclinés par nos Entités Territoriales dans l’Agenda 21 à travers les programmes d’actions de nos hommes politiques locaux. Ces derniers ne sont pas avares de paroles dans la promotion de leurs actions dans ce domaine.
    Qu’en est-il pour la CAM ?
    Un document de 126 pages, intitulé « Agenda 21 et Plan Climat Energie Diagnostic territorial partagé 2012-2013 » a été disponible sur le site informatique de la CAM.

    L’espace central de la Grande agglomération toulousaine fait l’objet d’un Schéma de Cohérence Territoriale (SCoT) approuve en juin 2012. Il est compose de 116 communes, réparties comme suit :
    - la Communauté Urbaine de Toulouse Métropole (CUTM, 37 communes),
    - la Communauté d’Agglomération du Muretain (CAM, 14 communes),
    - la Communauté d’Agglomération Sud -Est du Toulousain (SICOVAL, 36 communes)
    - la Communauté de Communes Axe Sud (4 communes),
    - la Communauté de Communes de la Save au Touch (8 communes),
    - la Communauté de Communes des Coteaux de Bellevue (5 communes),
    - 12 communes adhérentes directes.

    La population croit plus rapidement que le nombre d’emplois.
    Le Muretain a connu une hausse du nombre d’emplois de 11 % seulement (entre 2000 et 2009), quand sa population augmentait de 18,6 % (entre 1999 et 2008).
    Pour les créations d’emplois, le territoire souffre de la comparaison avec les espaces voisins. Sur la même période (2000 à 2009), le nombre d’emplois a augmenté de 29 % dans le Grand Toulouse (Communauté Urbaine de Toulouse Métropole, 37 communes) et de 36 % dans le SICOVAL (Communauté d’Agglomération Sud-Est du Toulousain, 36 communes).
    à suivre

  • #151

    BERNARD (mercredi, 02 décembre 2015 11:52)

    suite
    Le Muretain crée beaucoup moins d’emplois que les autres communautés, 11% contre 29% et 36%. Par contre, il augmente sa population de 18% un chiffre largement supérieur aux emplois créés.

    L’indicateur de concentration d’emploi tel que défini par l’INSEE61 (85,2 %) cache deux phénomènes essentiels :
    - la polarisation des emplois de la CAM sur deux communes : Muret et Portet-sur-Garonne concentraient 76 % des emplois communautaires en 2008 ;
    - la dépendance de la CAM aux emplois extérieurs : 77 % des actifs résidents de la CAM travaillaient hors du territoire communautaire en 2008.
    La part d’actifs du Muretain travaillant dans leur commune de résidence est faible. En 2008, cela concernait seulement 7 264 actifs de plus de 15 ans sur 31 168, soit 23,3 %. Ce taux induit une mobilité importante pour effectuer les trajets domicile-travail.
    Il apparait donc qu’il est important de créer des activités économiques sur les territoires de la CAM, pour que les actifs résidents sur la CAM ne soient pas astreints à des « déplacements pendulaires » hors de la CAM vers Toulouse (aller et revenir quotidiennement à leur travail - dans le même dictionnaire, on trouve les cheminements doux). Ce n’est pas ce qui se dessine avec Bordes Blanches classée en ZAC activité mixte. Les autres communes de la CAM sont dans la même dynamique et c’est ainsi que de 7 à 9 heure le matin, la voie rapide est saturée depuis le sud de Pinsaguel. Et cela ne fera qu’empirer au fil des ans puisque le programme de construction de logements s’étale jusqu’à 2030. Tisséo n’a pas de solution puisqu’il faut déjà presque une heure pour se rendre dans le centre de Toulouse avant de prendre une correspondance pour une destination plus périphérique. Qui veut passer une heure et demie dans les transports en commun matin et soir ? Qui va prendre son vélo pour se rendre par n’importe quel temps dans une gare TER ? De nuit en hiver ?
    Il serait grand temps que nos élus qui ronronnent dans leurs tripatouillages politico-économiques remettent leurs pieds sur terre et descendent de leurs voitures de fonction. Un nouveau Schéma de Cohérence Territoriale (SCoT) serait le bienvenu.
    Une opportunité se dessine avec un candidat à la Présidence de la Région qui n’est pas issu de la classe politique aux jambes trop courtes (la bonne longueur des jambes, c’est quand les pieds touchent le sol).
    Un candidat qui a su s’opposer à Sarkozy, voilà une personne qui a du caractère et la volonté de faire bouger les choses.
    Il s’appelle Dominique REYNIE.
    Si je devais je le comparer, ce serait avec Dominique BAUDIS, bien qu’ils ne soient pas issus du même milieu. Il inquiète beaucoup ses adversaires et la Dépêche ne ménage pas ses efforts pour essayer de lui nuire en l’ignorant. Un homme nouveau, avec des idées neuves, cela ne peut être que bénéfique pour stopper la croissance de la termitière socialiste montée par nos roitelets en fin de règne.

  • #150

    BERNARD (dimanche, 08 novembre 2015 20:18)

    Bonjour,
    Ça y est, notre Maire est reparti dans ses préparatifs organisationnels pour le futur de notre commune et notre plus grand bien. Les grandes manœuvres ont commencé depuis le 9 décembre 2014, date à laquelle le SMEAT (Syndicat Mixte d’Études de l’Agglomération Toulousaine) dont il fait partie a décidé et voté la première révision du SCoT (Schéma de Cohérence Territorial), l’équivalent de la Bible, de la Tora ou du Coran dans le domaine de l’urbanisme. Cette révision du SCoT doit être effective et disponible pour application au 1er janvier 2017, et avant la fin de son mandat, notre édile pourra ainsi profiter des fruits de son travail pour parachever la transformation de Pinsaguel. Pour cela l'arrêt de la révision du SCoT est prévu pour le début du mois de décembre 2015. Il aura été précédé d'une étape de concertation auprès des EPCI entre mi-octobre et mi-novembre. S'en suivra une phase de concertation pour avis (PPA, enquête publique), puis d'éventuels amendements, pour une approbation en fin d'année 2016.

    Les premières indications sont sorties au grand jour à la réunion du Conseil Communautaire de la CAM le 29 septembre 2015.
    - Il est toutefois acté que des espaces « protégés » puissent être déclassés, en vue notamment de déplacement de pixels, à partir du moment où une compensation de surface équivalente est proposée.
    - Il est proposé de créer un statut particulier (dès la 1ère révision en cours) pour les espaces naturels ou agricoles insérés dans l'urbain (friches, stades ...) afin d'en permettre le renouvellement pour des projets urbains.
    - La problématique du tracé de la ville intense à Pinsaguel a été plusieurs fois pointée mais le SMEAT n'a pas encore acté de modification dans le PADD et le DOO révisés. (NB : il s'agit d'un « cas particulier » dont le traitement n'entraînerait pas d'impacts sur d'autres sujets ou équilibres du SCoT).
    - La prescription sur le taux d'espaces végétalisés dans les opérations d'aménagement est supprimée dans sa rédaction actuelle (l'objectif est conservé sans fixer un taux strict).
    - La prescription sur le taux de logements locatifs sociaux dans les opérations d'aménagement est supprimée dans sa rédaction actuelle (l'objectif est conservé sans fixer un taux strict).
    - Les objectifs de production de logements seront actualisés pour prendre en compte l'extension du périmètre de la CAM.
    Ces modifications peuvent permettre de modifier profondément le PLU de Pinsaguel. Pourquoi ne pas déclasser la pointe de la confluence pour en faire un espace ludique ? Je prends dès aujourd’hui position pour y installer une baraque à frites sur pilotis avec terrasse, lampions, musique et guinguette. Les espaces agricoles insérés dans l’urbain deviennent urbains (Insérés comment ?). C’est le cas de Bordes Blanches inséré en ville intense ?
    Il ne faut pas perdre de vue, que ce nouveau SCoT va faire l’objet d’une enquête publique. Alors, surveiller bien les annonces qui vous inviterons à y participer et ne loupez pas le coche.
    Merci Pinsaguel Autrement.

  • #149

    Pinsaguel Autrement (jeudi, 05 novembre 2015 17:58)

    Bonjour Bernard et Pierre
    Pour ce qui est du site de la mairie qui vient d'être "rénové", nous pensons que ce n'est qu'une question de temps et que les comptes rendus des CM 2015 devraient apparaitre sous peu . Toutefois, si cela perdurait nous leur poserons directement la question.
    Comme vous, nous n'avons aucune information sur d'éventuels accords signés entre le président de région et notre municipalité, mais cela viendra forcément un jour et nous ne manquerons pas de vous en tenir informé.
    Bonne soirée à vous

  • #148

    BERNARD (mercredi, 04 novembre 2015 20:02)

    Bonjour, je ne voudrais pas vous décevoir, mais vos paroles et vos actes au cours des Réunions de Conseil Municipal ne sont plus transcris sur le site informatique « revisité » de la Mairie. On s’arrête à l’année 2014. Pour ce qui est des documents signés entre Monsieur le Maire et Monsieur le Président de Région, cela ne doit pas nous concerner puisqu’il n’y a aucune information sur ce sujet. Je crois que même s’il y en avait, je commencerais à douter, à moins qu’une publication in extenso de ce texte ne soit faite.
    La nuit tombe sur Pinsaguel. On joue républicain, on rit républicain, on mange républicain, on boit républicain, on danse républicain, on s’amuse républicain. Pendant ce temps, les engagements irrévocables, néfastes au village sont pris depuis la Mairie. Pinsaguel ressemble au TITANIC qui se précipite et se plante dans des icebergs qui ont pour noms Château Bertier, La Levrère, Bordes Blanches. Mais peu importe, la musique joue à la Muscadelle et la fête républicaine bat son plein.

  • #147

    Pierre (mardi, 03 novembre 2015 18:48)

    Bonjour Bernard,

    Pour mettre juste un peu d'eau sur votre moulin, je souhaite vous rappeler un principe que l'on me ressortait souvent dans mon activité au sein des collectivités locales, qui dit "...qu'en gestion publique, les recettes ne doivent pas couvrir les dépenses .... ." Ce principe est malheureusement toujours actif dans nos administrations publiques. Vous comprendrez donc aisément, qu'ils n'on que faire de vos remarques. Ce n'est pas leur argent, et la fin justifie les moyens. Et quand il suffit d'être un bon fonctionnaire, un bon petit soldat de son partie pour être assuré du versement de subventions diverses et variés, on se trouve dédouané d'être un bon gestionnaire. ... . Bon courage

  • #146

    Pinsaguel Autrement (samedi, 31 octobre 2015 16:24)

    Bonjour Bernard ,

    Comme à l'accoutumé vous avez magnifiquement synthétisé l'ensemble des problèmes liés à la gestion de notre commune. Les chiffres que vous avez exploités dans votre Compte rendu sont exacts et les conclusions que vous en tirez également. Vous avez certainement lu les derniers conseils Municipaux et les remarques effectuées par nos conseillers de l'opposition... qui, vous l'aurez compris, sont souvent mis devant les faits accomplis et ne participent (jusqu'à ce jour) à aucun des projets échafaudés par la majorité municipale. Ils en découvrent seulement le contenu lors des conseils et l'ordre du jour quatre ou cinq jours avant comme la loi le prévoit...
    Les Pinsaguélois ont été prévenus à maintes reprises par le biais de notre site de l'augmentation importante des impôts...l'opposition, lors du vote de cette augmentation n'avait pas hésité d'ailleurs à en relever certaines incohérences en faisant le rapprochement avec le prêt contracté pour l'achat du château ! Je vous rappelle (mais vous le savez !) que pendant la campagne électorale l’"excédent" annoncé par l'équipe Municipale dépassait les 950 000 € ... avec l'aide d'un "prêt relais" de 600 000 € bien sur! Lorsque nous l'avons fait remarquer à monsieur le maire sa réponse a été claire : Nous ne comprenons rien !
    Sauf que, comme vous, il y a encore certaines personnes qui comprennent et qui ne sont pas d'accord avec cet avenir décidé par une minorité...
    Le château quel avenir ? A combien estime t on les réparations, l'entretien ... ? Peu importe puisque les futurs heureux locataires ( UTOPIA parait-il ?) auront un bail gratuit pour une durée indéterminée et se chargeront de l’ensemble des travaux ! En ce qui nous concerne, il nous tarde de rencontrer ces mécènes généreux.
    Quant à votre idée de faire de LEVRERE/JORDANIS une zone boisée, je crains malheureusement qu'il ne soit trop tard .Nous ne pouvons donc qu'espérer que ce lieu devienne le havre de "mixité sociale" tant désiré par notre élu !
    Ceci dit, pourquoi avoir autant de réticence envers cette "mixité Sociale" ? Faire cohabiter des docteurs , des ingénieurs avec des plombiers et des maçons ne devrait pas être une problématique ? Car c'est bien cela la mixité sociale ... non ?
    Ainsi, après LEVRERE/JORDANIS , il y aura Bordes Blanches avec ses 80 ha et ses projets grandioses et audacieux en harmonie bien sur, avec l'agenda 21 ne vous inquiétez pas !
    Bref de vastes sujets en perspective que nous aurons l'honneur de défendre si les Pinsaguélois le désirent et surtout nous rejoignent !
    Merci à vous Bernard et bon weekend !

  • #145

    BERNARD (vendredi, 30 octobre 2015 20:35)

    Bonjour,

    Ca y est, le bulletin de propagande N° 33 et arrivé.
    On y apprend dans les délibérations du Conseil Municipal :
    - que les travaux supplémentaires d’urgence et de sauvegarde du Château Bertier ne coutent rien. C‘est merveilleux. Il faut que notre Maire soit placé à la tête de l’administration de Bercy, cela soulagera notre Président.
    - qu’un fonds de concours pour les travaux de voirie sera demandé à la CAM. Ce n’est pas une nouveauté puisque c’est la CAM qui gère et a en charge les voiries des communes. Maintenant que Monsieur le Maire dispose d’un chemin rénové pour aller de son domicile à la Mairie, on va peut-être s’occuper du reste du village et faire des pistes cyclables. Cela fait trois ans que la CAM tire des plans sur la comète pour ces pistes cyclables. La montagne va-t-elle accoucher d’une souris ? Il semble bien.
    - que l’instruction des autorisations d’urbanisme (permis de construire et de travaux …) sera réalisée par la Mairie de Muret. Merci pour la proximité.
    Monsieur le Maire nous confirme sa méthode de travail, c’est-à-dire sans concertation, et selon son bon vouloir. Ses hobbys, l’urbanisme et la culture. Il nous précise d’ailleurs en parlant de ses projets :
    « Le moment est venu de vous les présenter pour vous montrer le village que nous voulons réaliser à l’horizon 2000. »
    Nous avons bien là ses aveux, vous m’avez élu sur mes belles paroles et maintenant, je fais ce qu’il me plait, pour votre part, payez et financez mes hobbys.
    Et c’est reparti pour la valse des expressions aux sonorités agréables, limite chatoyantes et en tous les cas très langue de bois et politiquement positives (festive, conviviale, ouverte, attachée à l’esprit de solidarité …).
    Vous savez peut être que la CAM a créé des commissions communautaires pour différents sujets comme l’urbanisme, etc. Des Conseillers Communaux de Pinsaguel participent à ses travaux qui définissent les orientations, les projets et l’avenir :
    - Développement territorial (aménagement, économie, transports) - Lucien CASELLATTO
    - Cadre de vie (Petite enfance, restauration scolaire, piscines) - Marie TRICOT
    - Cohésion sociale (Politique de la Ville, insertion, habitat) - Sophie CHAPELLE
    - Agenda 21 – Développement durable - Nathalie De GAUJAC
    - Finances et services ressources (informatique, ressources humaines et administration) - Jean-Marc CLERC
    Est-il rendu compte aux Pinsaguelois à travers les Conseils Municipaux ? L’opposition est-elle informée ? Dormez en paix Pinsaguelois, on ne manquera pas de vous présenter l’addition le moment venu.
    A propos d’addition, le budget (où on nous parle d’éthique).
    Nous avons un excédent de fonctionnement de 500 000 €. L’Etat va réduire ses dotations de 370 000 € pour trois ans, soit moins de 130 000 € par an, alors, pourquoi augmenter les impôts ? Il semblerait que ce soit pour faire comme tout le monde, mais en réalité le prétexte est une bonne opportunité pour épancher la soif de dépenses de notre élu. A ce sujet, il est apparu un nouveau risque sanitaire, en particulier dans les milieux politiques, un nouveau moustique qui au lieu de donner la chikungunya donne la folie des grandeurs.
    Cette augmentation ne semble pas justifiée, mais comme les chiffres de la comptabilité communale ne sont jamais publiés, on peut nous raconter n’importe quoi.

    à suivre …

  • #144

    BERNARD (vendredi, 30 octobre 2015 20:34)

    suite

    Pour ce qui concerne les emprunts, notre Maire oublie bien vite qu’il était adjoint au Maire avant 2008 et qu’il ne peut donc pas rejeter aussi facilement la responsabilité à son prédécesseur, prédécesseur qui a son arrivée a trouvé une commune sur le point d’être mise sous la tutelle de la préfecture. Les travaux de la Muscadelle étaient engagés sans plan, sans budget prévisionnel, sans vue sur la finalité, à la petite semaine. Les travaux ont été stoppés, les études ont été menées, le budget arrêté et le financement défini.
    Monsieur le Maire est bien content aujourd’hui de se faire photographier dans cette belle réalisation pour se faire valoir !
    L’éthique voudrait que Monsieur le Maire ne rejette pas une faute supposée sur son prédécesseur et présente dans SON Magazine les comptes détaillés de ses dépenses futures, dépenses qui vont absorber l’augmentation des impôts.
    Il apparait aussi que 38, soit 40% des dettes soient dues à son mandat précédent, mais pour quelles réalisations ? La Mairie transformée en Hôtel de Ville, la bibliothèque transformée en médiatique, la Salle des Fêtes rénovée et modulable ? La rue d’Andorre était déjà à la charge de la CAM.
    Nous avons donc dans ce magazine des affirmations fausses ou pour le moins relevant d’une hypocrisie manifeste. Il faut également se souvenir que Monsieur le Maire avait nié tout au long de la campagne électorale les emprunts qu’il avait contracté, allant même jusqu’à traiter de menteur son adversaire. Alors Monsieur le Maire qui a menti ?
    Il nous précise également, que le choix de ne pas recourir à l’emprunt (pour le budget fonctionnement) afin d’éviter une augmentation d’impôts a été une décision difficile. On ne comprend pas trop pourquoi il faudrait emprunter puisqu’il nous annonce un excédent de fonctionnement supérieur à 500 000 € sur l’exercice précédent.
    Le budget 2015.
    En premier lieu, le contexte : le budget annuel 1 930 740 + 2 157 748 soit 4 088 488 €
    La diminution de la dotation représente (37 300/3)/4 088 488 soit 3,04% de diminution.
    Des efforts de gestion : 416 000 – 400 000 = 16 000 € et 16 000/416 000 = 3,85% et non 5% comme annoncé. Cela représente quand même 30% d’écart, une paille !
    On peut douter des dépenses de personnel annoncées à la baisse.
    Pas de nouvel emprunt en 2015. Ce serait raisonnable, on est déjà au mois d’octobre et il y a déjà eu des emprunts réalisés avant dans le courant de l’année 2015. Le mot « NOUVEL » est important.
    Soit on ne sait pas compter à la tête de la commune, soit on nous promène.
    Un urbanisme maitrisé : En 2013, le projet urbain de la commune avait obtenu en Haute Garonne le 1er prix.
    Les Pinsaguelois n’étaient pas informés qu’ils participaient à un concours d’urbanisme à travers le PLU. Ou peut-on trouver le règlement de ce concours ? Quelle est la composition du jury ? Les critères étaient-ils connus ? Bétonnage ? Densification ? Mixité sociale ?

    à suivre …

  • #143

    BERNARD (vendredi, 30 octobre 2015 20:34)

    Suite

    La mixité sociale, cheval de bataille d’un preux chevalier retranché derrière ses murs, sur 4400 m² d’espace arboré et qui répond à une question sans solution scientifique à ce jour et dans le style :
    Qui est apparu en premier sur terre ? La poule ou l’œuf ?
    Pour lui, l’habitat dégradé crée la délinquance et non l’inverse !
    Noble certitude. Les Pinsaguelois se souviennent effectivement que la cité des donneurs de sang a été attribuée pour une bonne partie à du personnel de l’AZF ex ONIA qui n’étaient pas particulièrement des délinquants.
    Pour La Levrère, est-ce une zone dégradée, délabrée ou insalubre ? Alors, pourquoi ne pas en faire une zone boisée, puits de CO², telles que celles que l’on peut trouver à Roques et à Roquettes qui améliorerait ainsi la ceinture verte autour de l’agglomération et renforcerait la RNR ?
    Bien sûr, la voirie, c’est son prédécesseur, qui avait récupéré, il faut le rappeler, une commune au bord de la mise sous tutelle. Mais en 2008, les travaux de la Mairie, pardon de l’Hôtel de Ville étaient-ils prioritaires sur la sécurité des piétons ?
    La RNR, enfin vivante près une étude de faisabilité de plusieurs années, à l’initiative de la Région et avec une aide européenne au financement est donc née. Cette étude, pilotée pour la plus grande part sous la houlette de Monsieur le Maire de Lacroix-Falgarde, a permis de définir un cahier des charges et un règlement. Aujourd’hui, le Château Bertier, idéalement situé, s’inscrit dans ce projet pour abriter les activités des structures qui seront mises en place pour la RNR. Ce projet, censé protéger la faune et la flore de cet espace naturel, risque fort de ne pas atteindre son but voir même de le mettre à mal. Lacroix-Falgarde s’est doté récemment d’un centre de canoé-kayak et les oiseaux d’eau apprécie la gesticulation qui perturbe leur pêche et leur tranquillité. Le PLU de Pinsaguel prévoit la création de circuits piétonnier sur la zone de confluence (aujourd’hui rendue presque inaccessible par la végétation). La flore et la faune remercieront pour le dérangement, les destructions et les papiers gras. On parlait même de barbecue dans ces zones lors de la séance de formation du personnel municipal à l’Agenda 21. On mesure donc toute la force de l’engagement de Monsieur le Maire en faveur de l’Agenda 21.
    Et NOTRE château, que va-t-il en advenir ? Habitants de Pinsaguel, pouvez-vous répondre à quelques questions simples ?
    Qui décide de son utilisation future et de sa destinée ? (vous ou un comité Théodule ?)
    Qui vous demande votre avis ?
    A quelles activités sera-t-il destiné ?
    Quels sont les travaux à réaliser pour sa remise en état ?
    Quelles sont les phases de ces travaux et quels sont les budgets ?
    Combien va couter l’entretien annuel du bâti (hors remise en état) ?
    Quels seront les coûts de fonctionnement et d’exploitation annuels ? Gardiennage, entretien espaces verts, éclairage, chauffage, contrôles annuels (Etablissement Recevant du Public), assurances, réparations des dégradations, … .
    Bien sûr, vous en paierez la quasi-totalité. Par ouïe dire, je n’ai entendu parler que d’activités culturelles, et on sait qui les finance : nos impôts !

    à suivre …

  • #142

    BERNARD (vendredi, 30 octobre 2015 20:33)

    suite

    Pour ce qui est de la remise en état, les premiers travaux très urgents déjà entrepris ont généré des travaux supplémentaires. Et pourtant c’est un maitre d’œuvre soit disant réputé et spécialisé dans ce type de travaux de réhabilitation qui mène la danse. Il ne devrait donc pas y avoir de surprises. Mais je crains fort que ce ne soit nos portefeuilles qui dansent bientôt. D’autant que l’on nous annonce le début prochain de la deuxième phase de travaux de réfection du toit.
    Pour vous donner une petite idée, rien que pour les fermetures, il y environ 130 fenêtres en bois, de plein cintre, de dimensions hors de tout standard, en chêne bien sûr et que vous ne trouverez pas chez Lapeyre. Il faudra rajouter les volets et tout cela monté avec des ferrures spéciales. En quelque sorte, la haute couture du bâtiment.
    Il y a un descriptif de l’état du Château réalisé par un cabinet d’architecte, Jean Marc Rinkel, qui donne une bonne idée du problème. Il faudra penser aux menuiseries intérieures, à l’installation électrique à refaire aux normes pour un ERP, à la protection incendie, à l’installation de chauffage, à tous les revêtements et habillages intérieurs à rénover (sol, parois, plafonds, aménagements) etc.
    Plutôt que d’avancer à la petite semaine sans savoir ou cela va nous emmener (comme la Muscadelle avant la reprise en main du dossier par monsieur Arquet), Monsieur le Maire serait bien avisé de faire évaluer avec précision, et non pas estimer à la louche, les travaux à réaliser et en informer les Pinsaguelois. Il serait regrettable qu’il finisse son mandat en nous laissant un boulet pareil, à moins que depuis un poste de Sénateur, il dirige vous nous des subsides importants.
    Pour l’instant, seule une association dédiée au Château Bertier est sollicitée pour définir le futur de ce site. Monsieur le Maire en serait Président et les Pinsaguelois n’y sont pratiquement pas représentés. Il sera donc fait selon la volonté de notre Maire, cela semble évident. Les habitants de Pinsaguel n’ont pas voix au chapitre et ne seront informés que lorsque tous sera décidé. Ils recevront également la facture avec leur feuille d’impôts, la première étant déjà arrivée (commune, augmentation + 16%). La diminution des dotations par l’état a été le prétexte qui a permis de masquer la réalité de l’augmentation des dépenses de la commune dans un investissement à destination d’activités non rentables. Il faut bien comprendre que la part de la culture dans le budget communal serait tout à fait déraisonnable et hors de proportion avec sa taille. On conçoit bien que Monsieur le Maire vu sa profession soit très attaché à la culture, mais il faut garder les pieds sur terre.
    Au demeurant, et je tiens à le préciser, mes critiques à l’encontre de Monsieur le Maire ne concernent pas l’être humain que je sais social et compatissant, mais à son comportement dans le cadre de la politique du village. Il organise ses actions très en amont en profitant de ses compétences pour imposer ses choix, sans concertation préalable avec la population qu’il place devant le fait accompli.

    A bientôt

  • #141

    Pinsaguel Autrement (samedi, 03 octobre 2015 10:15)

    Bonjour Olivier,
    Effectivement... bien calculé !
    Mais nous ne sommes pas certains que la majorité municipale fasse le même calcul.

  • #140

    Olivier R (vendredi, 02 octobre 2015 19:38)

    Petit calcul sympa obtenu grâce à http://convertisseur.terredeliensnormandie.org/commune/

    Si nous, habitants de Pinsaguel, relocalisons notre alimentation, nous protégeons 910 hectares de terre agricole et nous installons 47 paysans-nes et consolidons plusieurs installations de paysans-nes.

    Si 200 citoyens de Pinsaguel décidaient de relocaliser leur alimentation, cela protégerait 71 hectares (taille de Bordes Blanches...) en investissant ensemble dans la terre pour installer des paysan-ne-s bio.

  • #139

    Pinsaguel Autrement (lundi, 21 septembre 2015 18:16)

    Bonjour Nicole,

    Malheureusement, nos conseillers élus de l'opposition n'ont pas la possibilité de parler de sujets autres que ceux annoncés au préalable, à l'ordre du jour. La seule manière de déroger à cette règle est de déposer un amendement en mairie, 48 h avant le conseil Municipal. C'est d'ailleurs ce qu'on fait nos conseillers sur le sujet des migrants qui sera donc "amené" à l'ordre du jour du 22/09 à 18 h 30 .
    Nous vous invitons à y participer si vous le pouvez.
    Pour ce qui est de votre question sur les nomades et de vos remarques concernant les troubles qu'ils vous occasionnent, il est malheureusement trop tard pour en parler à ce conseil Municipal... Nous vous conseillons d'appeler la mairie et de vous plaindre afin qu'il dépêche sur place notre policier Municipal afin de constater les désagréments...N'hésitez pas à nous faire parvenir vos photos que nous n'hésiterons pas à mettre en ligne sur notre site, si vous le désirez. Bien Cordialement.

  • #138

    nicole (lundi, 21 septembre 2015 09:30)

    Bonjour,
    Depuis que les nomades sont installes tous les une vingtaine de jeunes viennent sur l'espace vert qui se trouve dans notre rue ,rue de la tuilerie et tous les jours c'est une quantite de bouteilles en verre qu'ils laissent par terre,sans compter que tous les soirs derriere chez nous au bord de l'ariege nous sommes envahis d'excements et de mouches pae consequent.
    Mr Le Maire a fait semblant d'ecrire au prefet pour se plaindre alors que nous savons de source sure qu'il leur a donne l'autorisation de rester jusqu'au mois d'octobre.
    Peut etre en parlerez vous au conseil municipal et il faudra bien aussi qu'il explique au pinsaguelois qu'elles dispositions il a l'intention de prendre pour acceuillir les migrants.J'ai des photos des bouteilles laissees chez nous elles sont a votre dispostion.Je vous souhaite une tres bonne journee

  • #137

    Laféecarabosse (jeudi, 17 septembre 2015 08:19)

    Bonjour

    Merci pour votre réponse mais je pense que vous croyez au Père Noël Noël!
    Noel c'est dans 3 mois...
    Je peux quand même vous signaler que j'ai parlé avec une personne qui cette dernière se refuse totalemt a prendre ne serait-ce qu'une personne vous comprenez bien que ce n'est pas pour prendre une famille entière....nous aurons peut-être à notre disposition la liste des personnes qui auront acceptées de prendre des familles
    bonne journée

  • #136

    Pinsaguel Autrement (mercredi, 16 septembre 2015 21:59)

    Bonsoir La fée Carabosse !
    Mais qui vous dit que ce ne sera pas le cas ?
    Peut-être serez-vous étonnée ?
    Bonne soirée à vous

  • #135

    Laféecarabosse (mercredi, 16 septembre 2015 21:26)

    Bonsoir à vous tous

    Àpres lecture du communiqué de JLC, ma maison ne me permets pas d'accueillir des réfugiés ou migrants peut importe comment faut les appeler !!
    part contre je connais des personnes faisant partie du CM avec une très très grande maison qui pourront accueillir au moins 2 familles....
    À bon entendeur !!

  • #134

    régine (lundi, 07 septembre 2015 08:55)

    bonjour
    réponse à SIMONE que j'ai entendu ce matin sur les ondes et qui se dit favorable à l'accueil des migrants. Peut être va t'elle en accueillir chez elle ?
    Préoccupons nous plutôt des français qui sont sans revenus et donc sant toit et sans travail.....
    La seule chose que désire le maire c'est "se faire mousser" en passant à la télé et surtout d'être reçu par le Ministre de l'Intérieur. A moins que lui aussi accueille dans sa maison quelques migrants.

  • #133

    Pinsaguel Autrement (dimanche, 06 septembre 2015 22:50)

    Merci Bernard pour toutes ces informations fort instructives qui intéresseront beaucoup de Pinsaguelois ainsi que nos élus.

  • #132

    BERNARD (dimanche, 06 septembre 2015 18:13)

    Bonjour,
    Nous avons tous vu l’image de ce petit garçon, ALYAN, le corps allongé sur la plage, le visage a moitié tourné vers le sol dans le sable, avec les vagues qui viennent s’échouer sur sa tête. On comprend au premier coup d’œil qu’il ne se relèvera pas pour courir en riant vers ses parents. Immédiatement, la transposition est faite avec nos enfants ou petits-enfants et nous avons le cœur serré. Ce spectacle est insoutenable.
    Nous comprenons aisément que l’émotion a gagné le cœur de nos élus, et qu’ils réagissent avec humanité à cette scène. Toutefois, il faut reconnaitre qu’ils sont en partie responsables de cette situation (je parle des évènements qui ont conduit à ces faits) qui perdure depuis des années. En effet, depuis des années, ces guerres ont donné à la mer des victimes invisibles, qui restent immergées entre deux eaux, le corps balloté et les cheveux ondulant au gré des vagues. En fermant les yeux, on peut imaginer cette image d’une grande tristesse. Les responsabilités se situent en tout premier lieu à l’ONU, qui a atteint le niveau d’inefficacité de la SDN (Société des Nations), puis se déclinent dans toutes les strates des responsables politiques des quinze pays du Conseil de Sécurité. Honte à eux.
    Comme à leur habitude, nos politiques s’enflamment sur chaque idée, et les évènements passent de l’oubli total à l’urgence vitale pour la planète avec la prise en compte de mesures impératives, en priorité absolue et sans retenue. On passe de l’ignorance à l’excès !
    Notre Maire ne fait pas exception et son humanisme est tout à son honneur.
    A suivre

  • #131

    BERNARD (dimanche, 06 septembre 2015 18:13)

    Suite 1
    Lors de son premier mandat, je me suis surpris à espérer qu’il ferait en sorte que la commune participe à la réinsertion de 1 ou 2 SDF. Il y avait alors en France 1 SDF pour 1000 habitants. J’attendais une action de ce genre pour sortir de leur état et réinsérer dans la vie « normale » des personnes qui ont été malmenées et n’ont pu faire face aux difficultés de la vie, les prendre en charge puis les guider et le soutenir pendant un an ou deux jusqu’à ce qu’ils redeviennent autonomes. Cela n’a pas été le cas.
    Aujourd’hui, sollicité par notre député monsieur Borgel, lui-même sollicité par monsieur Cambadélis (Secrétaire Général du PS), il propose les services de notre commune pour l’accueil de réfugiés. Le Conseil Municipal a-t-il été saisi de cette décision ? Celle-ci ne rentre pas dans les délégations au Maire votées en début de mandat par le Conseil Municipal me semble t-il. Ce principe étant admis, il semble acquis qu’il obtiendra l’accord du Conseil Municipal pour cette opération.
    Il vous appartient à vous PINSAGUEL AUTREMENT de demander si l’impact de cette décision a bien été évalué dans toutes ses dimensions. Les identifier au préalable n’est pas inutile : les lieux d’hébergement, les ressources financières pour la nourriture, l’habillement, l’équipement matériel du foyer, les moyens nécessaires et les contrats, électricité, gaz, chauffage, sans oublier l’assistance humaine qui consiste à accompagner au jour le jour ces personnes dans la vie courante pour faire le lien avec l’extérieur. Ce dernier point est essentiel pour que ces nouveaux arrivants ne se replient pas sur leur communauté et ne s’excluent pas d’eux même de la vie de la commune. Pour ce dernier point, il est important que leur nombre soit très restreint, bien en dessous de 1 % de la population de Pinsaguel. Pour 2700 habitants, 15 personnes seraient un maximum. Cela supposerait, selon la répartition, au plus une dizaine d’enfants à scolariser, et huit adultes à immerger par des cours dans la langue et la culture française. Cela représente déjà une bien lourde tache.
    Il vous appartient également de faire des propositions constructives et d’apporter des idées que vous aurez développées entre vous.
    A suivre

  • #130

    BERNARD (dimanche, 06 septembre 2015 18:12)

    Suite 2 et fin
    Notre Maire est invité à l’intérieur du Ministère de l’Intérieur, par le Ministre de l’Intérieur en personne, place Beauvau. Monsieur Borgel sera certainement de la partie. Après la réception, (café, viennoiseries,…) commenceront les enchères : un lot de … mise en jeu 150 personnes – 200 à ma gauche – 250 à ma droite – 250, 250, qui dit mieux – 300 au milieu -350 au fond à gauche – 350, 350, 350 je vais adjuger 350 – 1 fois, 350 - deux fois – 350 - trois fois, adjugé au fond à gauche au Maire de … . A la fin des enchères, le Ministre annoncera le paquet cadeau (petites mesures fiscales) qu’il donne avec chaque lot, puis apéritif républicain (Champagne et petits fours), peut être visite de François Hollande Président, oui je dis bien Président de la République (si, si c’est sûr, il a confirmé lui-même à plusieurs reprises qu’il était Président). Après, un petit tour avec le député Borgel pour rencontrer monsieur Cambadélis, en vue de prendre date pour une éventuelle candidature de député ou de sénateur.
    Il va être nécessaire de pousser les feux pour la mise en chantier de La Levrère. Initialement, les habitants de La Levrère ne devaient pas arriver avant que la secrétaire d'Etat chargée de la politique de la Ville Myriam El Khomri n’utilise son budget (de 4 milliards sur 2 ou 3 ans) pour rénover, entre autres, le quartier de la Reynerie à Toulouse. Pour rénover, il faut bien sûr vider les lieux et déplacer les habitants et la sympathique population de ces quartiers tranquilles pourrait bien venir à Pinsaguel selon certains bruits d’offices … .
    Nous aurons donc prochainement de nouveaux habitants en l’occurrence quelques réfugiés qui seront accueillis avec plaisir et efficacement s’ils sont peu nombreux. Ce sera l’occasion de faire un apéritif d’accueil républicain, auquel notre député monsieur Borgel apportera sa présence et qui sait notre Président de la République sera peut-être de la partie. Je pressentais depuis un moment sa venue à Pinsaguel et je vous en avais déjà averti. Serons-nous invités ? Nous promettons d’avoir une attitude citoyenne, sans tomates ni œufs, que des roses.

    A bientôt

  • #129

    Olivier R. (vendredi, 04 septembre 2015 18:36)

    Réfugiés?
    Laissons les crever en mer ou dans leurs pays, ou créons des centres de réfugiés pour les entasser comme des bêtes, façon ferme des 1000 vaches... Mais exploitons les ressources (pétrole, gaz, uranium etc...) de leurs pays sans lesquelles notre société s'effondre.
    Une autre solution serait de continuer de piller leurs ressources, quitte à entretenir les guerres et dictatures dans leurs pays, et pour se donner bonne conscience, on accueille dignement les réfugiés.
    Ou encore, la communauté internationale décide d'intervenir contre tous les malhonnêtes, les dictateurs, les profiteurs, les pilleurs, et d'aider tous les peuples à vivre dignement chez eux, sans être sous le joug de nos multinationales, des sociétés industrialisées...

    Les deux premières solutions me semblent immorales, donc inacceptables. Et pourtant ce sont les seules qui font débats.
    La troisième sera probablement jugée idyllique par la majorité, alors qu'elle serait à mon sens la seule qui éviterait cette vague de misère sur nos territoires, en la supprimant tout simplement, au lieu de la renvoyer chez elle.

    Avez-vous une autre solution à proposer? Parce que accepter ou refuser les réfugiés à Pinsaguel sans se poser la question de fond me semble être trop facile.

    Olivier R.

  • #128

    Pinsaguel Autrement (vendredi, 04 septembre 2015 15:19)

    Merci pour vos liens Bernard ... A lire les divers commentaires que les gens ont posté sur ces journaux, ils ont l'air d'apprécier !

  • #127

    BERNARD (vendredi, 04 septembre 2015)

    Bonjour,

    La DEPECHE ne nous dit pas tout, comme notre Maire.
    Deux sites web à consulter rapidement et lire jusqu’au bout !
    Les articles devraient s’intituler :
    COMMENT LEUR LIBERER SA CONSCIENCE EN TRANSFERANT SES REMORDS AUX ELECTEURS
    Dans les questions au Gouvernement et depuis de longs mois, monsieur Borgel pouvait interroger le Premier Ministre chaque semaine sur ce sujet. Aujourd’hui, il se réveille et demande à ses amis les Maires de nous présenter la facture.
    Les sites :
    http://www.lepoint.fr/politique/migrants-des-elus-du-sud-de-toulouse-se-disent-prets-a-accueillir-03-09-2015-1961805_20.php

    https://fr.news.yahoo.com/migrants-appel-socialiste-%C3%A0-constitution-dun-r%C3%A9seau-villes-182432294.html

    A bientôt

  • #126

    Pinsaguel Autrement (lundi, 31 août 2015 20:35)

    Bonjour Bernard !
    Pour tout vous dire, nous n'avons pas appris grand chose en ce qui concerne la démocratie. Nous avons cependant remarqué que nombreux sont ceux qui en parlent beaucoup et l'appliquent d'une manière technocratique très éloignée malheureusement de la pensée des gens. Notre groupe n'est effectivement pas un modèle de la pensée unique et de nombreuses tendances sont présentes en son sein. Cela fertilise les débats et permet d'évoluer dans les pensées.
    Malheureusement certaines personnes semblent très sensibles aux changements de vent et de direction ... Il semblerait donc que la perte d'un de nos conseiller municipal soit définitivement consommée. Mais vous savez Bernard, des fois, il faut savoir perdre !
    Nous prenons acte de vos idées d'Urbanisme ainsi que des différents numéros de parcelles citées. Ces idées ne manqueront certainement pas d’intéresser l'équipe municipale ainsi que les habitants de ces lieux qui devaient effectivement se sentir bien abandonnés par le dernier PLU !

  • #125

    BERNARD (jeudi, 27 août 2015 20:09)

    Bonjour
    Il apparait que PINSAGUEL AUTREMENT apprend petit à petit la démocratie. Des opinions différentes s’affrontent en son sein et même en public. Encore un effort, quelques pas l’un vers l’autre et vous trouverez un consensus car vous avez le devoir de rester ensembles. Nous voyons bien que vous n’êtes pas comme la majorité municipale qui marche en file indienne, tête baissée, derrière son chef de parti. Savez-vous, aux dernières nouvelles de couloirs, que monsieur Cambadelis soutient notre député monsieur Borgel, qui lui-même soutient notre Maire ? Aurons-nous le plaisir un jour prochain de boire le verre de l’amitié républicaine avec notre Président François en l’Hôtel de Ville de Pinsaguel ?
    Pour en revenir au consensus, il est évident que notre Maire a raison, Pinsaguel ne restera pas figé dans sa configuration actuelle, mais évoluera. Pour aller dans le sens de la densification urbaine si chère à notre édile, PINSAGUEL AUTREMENT pourrait faire deux propositions.
    1ère proposition - Le propriétaire de deux parcelles l’une de 1965 m² et l’autre de 2496 m² environ, pourrait céder la deuxième parcelle pour y construire une petite résidence R+1 ou R+2, tout en préservant l’espace boisé en bordure de Garonne. Il conserverait la première parcelle de 1965 m² sur laquelle il réside. Il s’agit respectivement des parcelles AE148 et AE149 au 2 rue de coulon.
    2ème proposition – Les parcelles AE68 et AE69 représentent une surface de 17215 m² environ et son situées entre la rue de Coulon, le chemin des vignettes et la voie de chemin de fer. Ces parcelles pourraient recevoir des résidences sur une superficie d’approximativement 9800 m², ce qui permettrait de préserver 7400 m² de zone boisée en bordure de voie ferrée, zone boisée qui ferait écran et améliorerait l’habitabilité de ces résidences. Ce projet serait d’autant plus intéressant, qu’il serait desservi par trois accès - deux accès rue de Coulon plus le chemin des vignettes - auxquels il faudrait rajouter le cheminement doux déjà prévu au PLU et qui le relierait à la rue de l’Hôtel de Ville (Rue du Ruisseau). J’imagine déjà nos petits écoliers cheminant par petits groupes joyeux en lisière de ces bois pour se rendre et revenir de l’école.
    Ces propositions d’urbanisation permettraient de densifier la partie nord-ouest de Pinsaguel sur laquelle le PLU marquait quelques lacunes. Bien sûr, la part des logements sociaux devra rester importante dans ces implantations, l’excellente qualité de l’environnement arboré n’étant pas un critère pour les en écarter, bien au contraire.
    Comme quoi, il est simple d’aller dans le sens désiré par notre Maire, de densifier l’urbanisation tout en rééquilibrant les nouvelles constructions de la rue d’Andorre et en englobant la voie ferrée dans Pinsaguel.

    A bientôt

  • #124

    Pinsaguel Autrement (dimanche, 16 août 2015 21:22)

    Nous aussi Solange... Nous aussi !
    A noter quand même que si ce Monsieur avait été élu, son Conseil Municipal, LUI, ne l'aurait jamais suivi !!!

  • #123

    Solange (dimanche, 16 août 2015 21:01)

    Merci pour votre réponse sauf que moi et mon époux avions. Voté pour lui....

  • #122

    Pinsaguel autrement (vendredi, 14 août 2015 19:48)

    Bonsoir Solange . Allons soyez équitable ! monsieur Ducomte n'est pas le seul responsable de cette augmentation d'impôt tout de même ...
    Vous devriez également adresser vos RIB à tous les autres membres du conseil Municipal ... car vous aurez remarqué en lisant le CR du conseil municipal qu'ils ont tous été unanimes et soudés au sein de la majorité !

  • #121

    Solange (vendredi, 14 août 2015 16:26)

    Un grand Bravo à Mr Alain DUCOMTE !
    Mes voisins et moi-même, vous ferons parvenir notre RIB pour le remboursement
    des 180 euros.

  • #120

    Pinsaguel Autrement (mercredi, 12 août 2015 20:27)

    Bonjour Eric

    - Notre association pense clairement que le projet de Bordes Blanches n’est pas inéluctable.
    - Nous pensons que ce projet est totalement inutile et n’aura pour unique but que de déplacer une population sur un lieu qui n’offre quasiment aucune perspective d’emploi.
    - Nous pensons que construire en ces lieux (plus de 500 logements prévus à terme dont 25 à 30 % de Logements sociaux !) ne fera qu’engorger les routes existantes déjà bien saturées en favorisant la pollution et de nombreuses nuisances pour les autochtones.
    - Nous pensons aussi et surtout que ce projet aura pour conséquence de détruire définitivement nos dernières terres agricoles de proximité pourtant indispensables à notre avenir pérenne…
    Cela dit, nous pensons malheureusement que vous avez raison et que seule, notre association ne pourra lutter et s’opposer à son élaboration. Elle le pourrait surement si les Pinsaguelois nous rejoignaient en masse dans ce combat mais l’exemple de LEVRERE/JORDANIS nous démontre que les adeptes de la « pensée unique » à laquelle vous faites allusion sont encore, pour l’instant, trop nombreux pour être inquiétés.
    Notre association existe et ne cesse d’évoluer. Elle a le mérite d’informer les personnes en les entraînant sur des réflexions et des échanges enrichissant et formateurs. A la fin, ce sont seuls ces mêmes personnes qui décideront de leur implication ou pas… mais ils pourront au moins faire leur choix en toute connaissance de cause !

  • #119

    Eric (dimanche, 09 août 2015 18:20)

    La question n'est pas tant de savoir :
    - à quel prix le m² de Bordes Blanches sera acheté aux propriétaires (légèrement plus que le prix du m² agricole, d'après les annonces du maire lors des réunions publiques),
    - ni si ces mêmes proprios sont d'accords (le principal proprio, accessoirement conseiller municipal de Pinsaguel, serait d'accord et impatient),

    mais plutôt de savoir si ce projet est inéluctable, si les citoyens et/ou associations comme « Pinsaguel Autrement » pourront sauver ces terres agricoles du bétonnage.

    J'espère me tromper, mais je crains fort que très peu de Pinsaguélois soient prêts à se battre contre ce projet, quant à l'association « Pinsaguel autrement », elle n'a pas pu contester le PLU au tribunal administratif, faute de moyen financier pour payer un avocat afin de monter un dossier solide. Il en sera donc probablement pareil pour Bordes Blanches, hélas.

    Volontairement, j'ai cité les citoyens et les associations, mais je n'ai pas cité les élus. En effet, je n'ai aucun espoir de ce côté, car tous (ou presque) les élus de la CAM ont voté récemment « pour » le nouveau PLU de Pinsaguel.
    Je vous cite un texte que j'ai lu dernièrement et qui résume bien, je pense, le comportement de nos élus à la CAM :
    « L'endoctrinement à la croissance et l'addiction inouïe qui s'ensuit ont tendance -et même plus- à légitimer une sorte de pensé unique où le monde ne pourrait pas fonctionner autrement. Il n'y aurait pas d'autre voie. Et tout l'effort (honnête d'ailleurs, parce qu'ils le croient eux-mêmes) des partisans de la voie unique (croissance) consiste à ériger cette croyance en "principe de réalité" pour extraire tout un chacun de l'utopie (le rêve, l’hallucination) qu'il pourrait en être autrement. Il y aurait un mur de la réalité (la croissance) sur lequel s'écrase inévitablement toute velléité à vouloir transformer l'instant présent en un avenir autre. »

  • #118

    Pinsaguel Autrement (dimanche, 09 août 2015 16:28)

    Bonjour Bernard,
    Heureux de constater que ces congés n'ont en rien enlevé vos envies de dialogues et d"échanges sur notre site. Comme vous avez pu le constater nous sommes toujours fidèles au poste et ne manquons pas d'informer au mieux nos chers Pinsaguelois... Pinsaguelois toujours en vacances d'ailleurs mais qui ne tarderont pas à constater le début des travaux à Levrere/Jordanis qui nous le pensons, ne sauraient trop nous faire languir ! Pour ce qui est de la question que vous soulevez sur les promoteurs qui vont œuvrer sur ces lieux, nous ne prendrons pas beaucoup de risques à vous dire qu'étant propriétaire d'une partie de ces terrains la famille Bincoletto devrait faire travailler son entreprise.Nous pensons également que "Promo logis" devrait faire partie de la fête...Remarquez que nous n'hésitons pas à jouer à votre pari, mais attention, ce ne sont que des suppositions bien sur ... Au fait, qu'avez vous parié vous -même ? Pour l'instant vous n'avez rien dit.
    Pour ce qui est de votre réponse à Pierre concernant les expropriations, vous avez tout dit et largement résumé le problème. Cela dit, les expulsions que nous avons connues jusqu'à ce jour ont toujours été plaidées "d'utilité Publique" et néanmoins les craintes de Pierre sont crédibles... En effet, si notre système politique actuel insiste dans ce domaine c'est forcément pour renforcer la loi ALUR qui prône la densification. C'est aussi pour obliger les maires (de gauche comme de droite) à respecter les quotas de Logements sociaux..... Ainsi, de par nature évidente, tout terrain placé dans une zone à urbaniser deviendrait "utilité publique" et il sera donc très difficile d'aller contre ces décisions. Reste à savoir par contre si les indemnisations perçues seront à la hauteur de ces biens. C'est l'exemple type de Bordes Blanches qui est une zone AU pour l'heure encore non constructible ... comment seront indemnisés les propriétaires de ces terrains ? sur la valeur d'une terre agricole ou sur la valeur d'une terre constructible ? Mais ... au fait veulent-ils vendre ? a priori il semblerait que oui si on se rapporte au CR de la CAM du 16/01/2014 puisque d’après le bilan de concertation du public, il semblerait que "Roquettes se sente plus impactée que Pinsaguel..." En d'autres termes, la concertation avec le public de Pinsaguel à l'époque n'avait a priori pas amené de graves plaintes ... C'est en tout cas ce que l'on en déduit en lisant les pages de ce rapport effectué par notre maire JL Coll qui en était alors le rapporteur.
    A votre question si nous connaissons les propriétaires de BB nous répondrons que nous en connaissons une bonne partie. A signaler tout de même que plus de la moitié de ces terres appartiennent à une seule et unique famille ...qui est d'ailleurs représentée au sein même du conseil municipal !

  • #117

    BERNARD (vendredi, 07 août 2015 18:58)

    Bonjour
    Mon cher PIERRE, merci pour votre attention, au moins je n’exprime pas mon opinion dans le désert.
    Ce site n’est pas destiné à un forum national, mais je peux tout de même répondre à votre question, très tardivement et je vous prie de m’en excuser.
    Pour ce concerne vos craintes de préhension de biens et d’expulsion des propriétaires de terres, nous sommes protégés par la constitution du 4 octobre 1958 qui se fonde dans son préambule sur « Les droits de l’homme et du citoyen ». Ce texte de 1789 est donc toujours d’actualité et il précise dans ses articles 2 et 17 les dispositions concernant la propriété.
    Article 2 - Le but de toute association politique est la conservation des droits naturels et imprescriptibles de l'Homme. Ces droits sont la liberté, la propriété, la sûreté, et la résistance à l'oppression.
    Article 17 - La propriété étant un droit inviolable et sacré, nul ne peut en être privé, si ce n'est lorsque la nécessité publique, légalement constatée, l'exige évidemment, et sous la condition d'une juste et préalable indemnité.
    Au vu de ces deux articles, il apparait que tout texte qui porterait atteinte à la propriété, sans que la nécessité publique légalement constatée ne soit clairement démontrée, pourrait être rejeté par le Conseil Constitutionnel.
    Personnellement, je ne pense pas qu’un Préfet, même s’il doit faire allégeance au pouvoir politique, puisse se mettre en situation de risquer un rejet de sa décision par le tribunal administratif en premier lieu puis par le Conseil d’Etat et par d’autres instances qui pourront estimer que la « densification urbaine prônée par certains Maires soit reconnu d’utilité publique.
    Il semblerait que notre Maire ait pratiqué la marche arrière sur certains de ses projets d’urbanisme. Je pense qu’il ne veut pas échauffer les esprits avant que le promoteur de La Levrère ne donne les premiers coups de pioche, après, il sera trop tard pour avoir des réactions (croit-il). A ce sujet, quel sera le promoteur retenu pour la Levrère ? On pourrait ouvrir les paris sur ce site, sans argent bien sûr !
    Si le risque que vous évoquez est pratiquement inexistant sur le centre-ville, il est au contraire majeur pour la zone de Bordes Blanche. Pour cette zone, la CAM a élaboré avec notre Maire, ou je devrais plutôt dire notre Maire a élaboré avec la CAM un projet, porté par la CAM qui sera présenté au Préfet comme d’utilité publique et obtiendra cette déclaration d’utilité publique. Je n’irais pas sur le terrain de la valeur des terres agricoles devenant constructibles, qui va représenter une plus-value qui va disparaitre dans quelles poches ? De toute façon, l’acquisition du foncier par la CAM était programmée pour avoir lieu en 2015, c’est-à-dire maintenant. En avez-vous entendu parler ? Pinsaguel Autrement connait il les propriétaires actuels et les a t-il contacté ? Ce serait une démarche intéressante ! Pour Bordes Blanche, il est certain qu’un beau matin, sans que vous n’ayez entendu parler de quoi que ce soit, la déclaration d’utilité publique va apparaitre, comme sortie d’un chapeau, le chapeau de l’urbanisme ……. .

    A bientôt

  • #116

    PIERRE (mercredi, 10 juin 2015 17:10)

    Cher BERNARD,
    Vos commentaires ont toujours toute mon attention, et je vous félicite pour votre persévérance.
    Du coup, j'attire votre attention - et celle des propriétaires pinsaguelois - sur le tout nouveau projet de lois que le gouvernement est en train de préparer en matière d'urbanisme et de cessation foncière.
    En effet, face à la réticence de certains maires (...souvent de droite..) de remplir les quotas sociaux, le gouvernement prévoit une lois qui permet :
    -> aux préfets de signer en lieu et en place du maire les permis de construire
    -> de déclarer n'importe quelle propriété (...bâtiment, terrain...) d'utilité publique et de la racheter au prix des domaines (...c'est à dire pour pas grand chose...) et d'en expulser les propriétaires occupants si il le faut (...si j'ai bien compris, plus besoin d'attendre qu'un proprio songe à se défaire de son bien ...).
    Je suis curieux de vous lire à ce sujet - surtout que cet "outil" (= la nouvelle lois) est justifié par les maires réticents au social, mais je vous laisse présager les ravages que cette lois donnera aux maires fidèles à la doctrine. ...
    Bien à vous .... .

  • #115

    Pinsaguel autrement (mardi, 19 mai 2015 19:23)

    Bonjour Bernard,

    Comme vous l'avez remarqué, il y a sans conteste un important désaccord de fonds entre les orientations stratégiques de la CAM et les nôtres... Le compte - rendu du dernier conseil municipal en fait d'ailleurs état par les remarques mentionnées de Mr BERNARD ce soir là. Nos trois conseillers de l'opposition ont donc voté "contre" ces futurs objectifs de la CAM. Malheureusement le reste de l'assemblée présente aidée de leur si prévisible nouvel allié Mr DUCOMTE ont adopté ces objectifs à l'unisson...
    Quoi vous dire BERNARD ...Bien sur nous ressentons autour de nous une insatisfaction grandissante de cette politique au fur et à mesure que les masques tombent ! De nombreuses personnes "ouvrent les yeux" car elles se sentent de plus en plus concernées personnellement par cet avenir devenu proche... "Pinsaguel autrement" aura eu au moins le mérite d'avoir fortement contribué à ce début de réveil, mais cela ne fait que commencer n'est ce pas ?... Vous avez analysé les derniers résultats de vote et comme tout le monde a pu le constater, il est évident que par ces résultats se cachent une réelle colère de nos concitoyens qui réagissent à leur manière...
    Ce qui serait tout de même encore plus constructif c'est que ces mêmes personnes viennent nous rejoindre en masse afin de nous aider à préserver ce qui peut encore être sauvé ? Mais alors qu'ils le fassent vite (et très vite !) car après LEVRERE/JORDANIS il ne restera plus que Bordes Blanches avec ses 80 Ha et nous savons que ces personnes là n'hésiteront pas à urbaniser nos dernières terres ... en conformité (administrative ) avec le pseudo agenda 21 qui est, bien sur, le cadet de leurs soucis !!
    Mais peut être la future augmentation d'impôt (déjà votée en CM) aura l'effet de réveiller un peu plus brutalement nos concitoyens ... Si c'est le cas, que va t il se passer pour les prochaines régionales prévues en fin d'année ?

    a vous lire ...

  • #114

    BERNARD (mardi, 19 mai 2015 13:11)

    Bonjour
    Il n’est pas question de faire de ce forum une tribune politique, ce n’est pas le lieu ni mon objet, mais pour compléter mon analyse et mes réflexions sur les élections et la volonté des citoyens, il faut bien constater que le rejet des électeurs fait que sur 27564 votes exprimés, le FN a récupéré 3416 voix soit 12.39 % des voix entre le 1er tour et le 2ème tour puisqu’il est passé de 9551 voix à 12967 voix. Il obtient ainsi 47% des suffrages exprimés.
    Sur Pinsaguel, alors qu’il n’avait obtenu que 201 voix au premier tour des élections législatives de 2012, soit 15.9 % des voix exprimées, dès le premier tour des élections départementales, il obtient 335 voix et atteint 450 voix au deuxième tour, soit 40 % des voix.
    N’y a-t-il pas un malaise ?
    Ou se trouve la majorité de monsieur le Maire ?
    A bientôt